Visite de l’Ambassadeur des Comores à la CCIAD : De nouveaux jalons pour renforcer le partenariat sénégalo-comorien

 Visite de l’Ambassadeur des Comores à la CCIAD : De nouveaux jalons pour renforcer le partenariat sénégalo-comorien

L’Ambassadeur des Comores au Sénégal, Ahmed Ben Saïd Jaffar, a rendu une visite de courtoisie, ce mardi 24 mai 2022, au président de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD). De nouveaux jalons ont ainsi été posés pour renforcer la coopération économique entre les deux pays.

« Depuis l’indépendance des Comores, le Sénégal nous a toujours accompagnés », a souligné le diplomate, Ahmed Ben Saïd Jaffar, au cours de l’audience avec le président de la Chambre de Commerce de Dakar.
Rappelant les relations de coopération et de fraternité qui unissent les deux pays, l’ambassadeur a déclaré que les Comores ont reçu la visite de trois présidents de la République du Sénégal.
Il s’agit du président Léopold Sédar Senghor en 1976, juste après l’indépendance des Comores, du président Abdou Diouf lorsqu’il dirigeait la Francophonie et du président Macky Sall qui s’y est rendu du 25 au 27 février 2022.
Les Comores comptent bénéficier de l’expérience sénégalaise aussi bien sur le plan économique que consulaire. La Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD) et l’Union des Chambres de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture (UCCIA) des Comores ont d’ailleurs signé un accord de coopération lors du voyage du président Macky Sall. Il en a été de même pour d’autres structures étatiques.

 Avantages comparatifs

La visite de l’ambassadeur à la CCIAD s’inscrit donc dans le cadre du suivi des accords signés. Selon le diplomate, les Comores disposent d’un certain nombre d’atouts au plan régional.
En guise d’illustration, il a cité l’appartenance du pays à la Ligue des Etats Arabes, à la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC), au Marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe (COMESA) et à la Conférence Permanente des Chambres de Commerce Africaines et Francophones (CPCCAF.
Il a expliqué que le Sénégal peut bénéficier de ces avantages comparatifs afin d’exploiter des opportunités en matière de commerce et d’investissement.
Sur un autre plan, il a déclaré que les Comores sont éligibles à l’AGOA (une loi américaine d’opportunités commerciales). Toutefois, le pays n’en a pas bénéficié à cause notamment de la faiblesse de son tissu industriel. Ainsi, en jouant la carte du partenariat avec le Sénégal, il est possible de saisir certaines opportunités.
Sur un autre plan, le diplomate a sollicité l’appui de la Chambre de Commerce de Dakar pour faciliter, aux étudiants comoriens qui sont au Sénégal, les stages au niveau des entreprises.
« Nos relations ne datent pas d’aujourd’hui », a affirmé, de son côté, le président de la CCIAD, Abdoulaye Sow. Il a rappelé avoir accompagné le président de la République Macky Sall, lors de son voyage au Comores, en février dernier.
« Depuis 1976, environ 2.000 étudiants comoriens ont été formés au Centre de Formation Consulaire (CFC) de la Chambre de Commerce de Dakar », a-t-il révélé.

Booster les relations économiques

« Dans le cadre de notre convention de partenariat, nous pouvons faire beaucoup de choses », a-t-il déclaré. Dans le même ordre d’idée, il a fait état d’un projet d’usine d’eau. Et au regard de la proximité avec le Port de Tanzanie, il est possible, selon lui, de nouer une convention tripartite entre Dar Es Salam, Moroni et Dakar dans le domaine portuaire.
Il faut permettre aux opérateurs économiques de pouvoir se découvrir, de créer des joint-ventures et de développer les relations de partenariat, a-t-il ajouté.
Dans ce cadre, le président de la CCIAD a proposé la mise en place d’un Conseil d’affaires sénégalo-comorien, qui pourra être lancé au cours de la visite d’une délégation comorienne au Sénégal. Il a également fait part de l’engagement de la Chambre de Commerce de Dakar à accompagner les étudiants comoriens au Sénégal.
La réalisation du projet d’Académie Consulaire de la CCIAD permettra d’accueillir davantage d’étudiants comoriens, a signalé Moustapha Ka, conseiller spécial du président de la Chambre de Commerce.
Pour sa part, le secrétaire général de la CCIAD Mbaye Chimère Ndiaye a indiqué que les services de l’Institution Consulaire sont disposés à travailler en partenariat avec leurs homologues comoriens. Un plan d’actions sera élaboré et mis en œuvre pour booster les relations économiques entre les Comores et le Sénégal.

Joseph SENE

Administrateur

https://bie.cciad.sn