Visite de l’Ambassadeur d’Algérie à la CCIAD : Redynamiser le Conseil d’affaires sénégalo-algérien

 Visite de l’Ambassadeur d’Algérie à la CCIAD : Redynamiser le Conseil d’affaires sénégalo-algérien

Le président de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD) Abdoulaye Sow a reçu en audience, ce vendredi 20 mai 2022, l’ambassadeur d’Algérie au Sénégal, Boualem Chebihi, accompagné d’opérateurs économiques (qui étaient venus participer à une exposition de produits pharmaceutiques à Dakar). A l’issue des échanges, il a été retenu de redynamiser le Conseil d’affaires sénégalo-algérien, qui a été créé en 2011, mais qui est en léthargie.

 Exploiter pleinement le potentiel économique entre l’Algérie et le Sénégal. Telle est la volonté commune qui a été exprimée au cours de la séance de travail entre le président de la CCIAD Abdoulaye Sow et une délégation algérienne conduite par l’ambassadeur Boualem Chebihi. Un Conseil d’affaires a été mis en place en 2011, mais il n’est pas fonctionnel, a expliqué le diplomate algérien.
Il a invité la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar à la Foire internationale d’Alger prévue au mois de juin 2022. « Ce sera l’occasion de montrer notre potentiel bilatéral », a-t-il indiqué. Pour  l’ambassadeur algérien, l’on peut mettre à profit cette Foire pour organiser la réunion inaugurale du Conseil d’affaires.
« Nous comptons sur la Chambre de Commerce de Dakar pour la redynamisation du partenariat économique entre nos deux pays », a-t-il affirmé.

 Bénéficier de l’expérience de l’Algérie

Le président de la CCIAD Abdoulaye Sow a également mis l’accent sur la nécessité de relancer le Conseil d’affaires sénégalo-algérien. Le Sénégal peut, selon lui, bénéficier de l’expérience de l’Algérie dans les domaines de l’énergie, de l’industrie pharmaceutique, etc.  « Il faut revisiter les accords, susciter de nouveaux partenariats et explorer de nouvelles filières », a-t-il déclaré, ajoutant que la Chambre de Commerce de Dakar est prête à jouer sa partition pour le renforcement des relations Sud-Sud.
Pour sa part, le président de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Ziguinchor (CCIAZ), Jean Pascal Ehemba, qui a assisté à l’audience, a évoqué le potentiel agricole et touristique de la Casamance naturelle. Dans ce sens, il souhaite le développement de partenariats avec les opérateurs économiques algériens pour la valorisation de toutes ces potentialités économiques.
Le président du Conseil du Renouveau Economique Algérien (CREA), Kamel Moula, qui accompagnait l’ambassadeur et le docteur Abdelouahed Kerrar, ont mis l’accent sur l’expérience de l’Algérie notamment dans le domaine de l’industrie pharmaceutique. Ces opérateurs économiques ont fait part de leur volonté d’accompagner le Sénégal dans sa quête de souveraineté pharmaceutique, alimentaire, etc.
Le secrétaire général de la CCIAD Mbaye Chimère Ndiaye a indiqué que l’on peut redynamiser la coopération économique à travers les Ambassades, les Conseils d’affaires et les conventions de partenariats.

Invite aux entreprises algériennes

De son côté, Mme Khady Dia, chef du Département Promotion des Entreprises à l’International (DPEI) à la CCIAD, a invité les entreprises algériennes à venir se délocaliser au Sénégal. Selon elle, le contexte est favorable avec le démarrage de la ZLECAF.
Dans le même ordre d’idée, le président de la CCIAD Abdoulaye Sow a expliqué que les opérateurs économiques algériens peuvent être accueillis au niveau des Zones Economiques Spéciales (ZES) qui offrent beaucoup d’avantages aux investisseurs.
Sur un autre plan, Mme Khady Dia a souligné que la Chambre de Commerce de Dakar va cibler des entreprises et leur permettre de participer à la Foire internationale d’Alger prévue en juin 2022.
Avant cela, il est prévu d’organiser une visioconférence entre opérateurs économiques sénégalais et algériens afin de jeter les nouvelles bases du partenariat économique.

Joseph SENE

Administrateur

https://bie.cciad.sn