Situation du secteur bancaire au Sénégal ; Revue des chiffres du premier trimestre 2021

 Situation du secteur bancaire au Sénégal ; Revue des chiffres du premier trimestre 2021

Le Conseil National du Crédit du Sénégal a tenu sa 32e réunion le jeudi 17 juin 2021 par vidéoconférence. Une rencontre qui a permis de faire le point sur la situation du secteur bancaire au cours du premier semestre de cette année. Plusieurs points positifs ont été relevés.

 Entre janvier et mars 2021, une progression des emplois a été notée avec plus de 189 milliards, soit plus de 2.5%, tirée principalement par le renforcement de l’activité sur le marché des titres publics (+125 milliard ; +6.3%) et dans une moindre mesure des crédits nets (+55 milliards ; +1.1%). Dans la liste des points de satisfaction, on pourra également noter la situation prudentielle des établissements de crédit. Selon le communiqué de presse, ces évolutions ont bénéficié du maintien de l’orientation accommodante de la politique monétaire de la BCEAO. Le document informe aussi que l’activité économique demeure concentrée sur les branches d’activités « Services divers,  ‘’Commerce de gros’’ et de détail », et « industrie manufacturière », souligne-t-on dans le document qui nous est parvenu. Le Conseil a en outre noté « avec satisfaction le très net reflux du stock des encours de créances bancaires, ayant fait l’objet de report d’échéances jusqu’à fin décembre 2020, du fait de la pandémie de la COVID-19 ». Il a, en revanche, exprimé ses « préoccupations » concernant l’état de résolution des contentieux bancaires, marqué par un nombre important de dossiers (40%), dont le recouvrement des créances demeure en souffrance depuis plus de cinq (5) années. Sur ce registre, le Conseil s’est félicité de la montée en charge du Tribunal de Commerce de Dakar, ainsi que des délais rapides de jugement, en renouvelant ses recommandations pour la recherche de voies et moyens d’accélérer le traitement des dossiers anciens, actuellement au sein des tribunaux d’instance, souligne-t-on dans le communiqué.

 Exploitation du pétrole et du Gaz

Ayant pris part en tant qu’invité à cette réunion par vidéo-conférence, le Directeur Général de PETROSEN, est revenu sur l’état des besoins de financement de la société dans le cadre de sa participation au développement et à l’exploitation des projets gaziers et pétroliers au Sénégal. Une présentation complétée par les commentaires du représentant du Comité d’Orientation Stratégique du Pétrole et du Gaz (COS-PETROGAZ) qui s’est quant à lui, appesanti sur les enjeux de ces projets pour l’économie nationale. Les membres du Conseil ont à cet égard, plaidé pour la mise en œuvre d’une démarche inclusive, sous l’impulsion de l’Etat. Ceci dans le but de « mobiliser les institutions financières établies dans l’UEMOA, en particulier les banques, les investisseurs institutionnels et l’épargne publique pour un financement structuré des acteurs locaux de l’écosystème gazier et pétrolier au Sénégal. Ils ont également insisté sur les défis en termes de mesures de politiques économiques pour assurer une bonne maîtrise des leviers à même de garantir une contribution significative des projets gaziers et pétroliers au développement socio-économique du Sénégal.

Sanou BADIANE

Administrateur

https://bie.cciad.sn