Projet DEFI-ARCHIPELAGO, 4 titres de formations retenus pour la filière BTP à Dakar

 Projet DEFI-ARCHIPELAGO, 4 titres de formations retenus pour la filière BTP à Dakar

Le comité de gestion du Projet DEFI-ARCHIPELAGO a tenu un atelier de validation des titres de qualification pour la filière Bâtiment et Travaux Publics (BTP) pour la région de Dakar. Au terme de plusieurs jours de travaux, les référentiels de formation ont été adoptés avec la participation d’acteurs de la formation professionnelle, d’institutions étatiques, d’organisations syndicales et de représentants d’organisations patronales.

Le Bâtiment et les Travaux Publics (BTP) est l’une des filières retenues dans le cadre des formations pour le Projet DEFI-ARCHIPELAGO. Pour la mise en œuvre des formations, il était important de définir, au préalable, des référentiels de qualifications. « Ces référentiels constituent des prérequis pour une bonne mise en œuvre de ce projet. Vue la manière dont ce projet est conçu, c’était un préalable d’avoir des référentiels car nous avons opté à la fin des formations d’octroyer aux jeunes des titres qui seront reconnus », a expliqué Mbaye Chimère Ndiaye, secrétaire Général de la Chambre de Commerce de Dakar qui représentait le président de la CCIAD, Abdoulaye Sow. Dans le cadre des formations dans les métiers des BTP, quatre titres de qualifications ont été retenus pour la région de Dakar. « Il s’agit des référentiels de qualification du titre d’ouvrier en écosystème maçon, de plâtrier plaquiste, de peintre applicateur de revêtements et d’étanchéiste », a listé Ousmane Séne, conseiller technique du directeur général de l’Office National de la Formation Professionnelle (ONFP).

Démarche participative

Venu présider la cérémonie, le secrétaire général de la CCIAD, Mbaye Chimère Ndiaye a tenu à magnifier la démarche « inclusive et participative » mise en avant par le Comité de Gestion du Projet DEFI-ARCHIPELAGO. Il a ensuite remercié l’ensemble des partenaires notamment, l’ONFP et le CFPT Sénégal-Japon qui a abrité l’atelier de validation. Il a, en outre, demandé aux conducteurs du projet d’aller très rapidement vers la phase sélection des jeunes devant être formés mais, aussi, de tenir des ateliers similaires dans les autres régions sélectionnées (Diourbel, Kolda et Louga).

Sanou BADIANE

Administrateur

https://bie.cciad.sn