Pour mener les activités économiques à bon Port 

 Pour mener les activités économiques à bon Port 

Pour boucler l’année 2020, la Rédaction du Bulletin d’Information Economique (BIE) vous propose un focus sur les activités portuaires. Plus de 90 % des échanges commerciaux du Sénégal passent par le Port Autonome de Dakar (PAD). Cette statistique traduit l’importance du maillon portuaire dans la chaîne d’approvisionnement des populations en tous produits et également des entreprises et opérateurs économiques en matières premières. Elle met également en évidence l’importance du secteur portuaire dans l’exportation des produits made in Sénégal. Navire amiral du secteur, le PAD s’évertue à remplir sa mission, malgré les contraintes. A côté de la locomotive, des Ports secondaires essaient de tirer leur épingle du jeu. Dans ce numéro final de 2020, nous mettons l’accent sur les points forts, les points à améliorer, les opportunités et les défis à relever aussi bien au niveau du Port Autonome de Dakar, du Port de Ziguinchor, du Port de Kaolack et du Port de Foundiougne-Ndakhonga. Le BIE vous mène au bord des plans d’eau, entre les navires et les amas de conteneurs, les camions transportant les produits, entre autres découvertes. Cette édition est un condensé des actions à entreprendre par les pouvoirs publics surtout pour développer davantage le secteur portuaire, exploiter l’énorme potentiel au Sénégal, capter plus de clientèle, augmenter les parts de marché et permettre aux opérateurs économiques de mieux faire des affaires. En somme de mener les activités économiques à bon Port.

Dossier réalisé par Joseph SENE

Administrateur

https://bie.cciad.sn