Journées Maritimes & Portuaires : Un plan stratégique de développement inclusif pour doper le PAD

 Journées Maritimes & Portuaires : Un plan stratégique de développement inclusif pour doper le PAD

Journées Maritimes & Portuaires

Un plan stratégique de développement inclusif pour doper le PAD

Le Port Autonome de Dakar (PAD) veut réussir le pari de la modernité et de la compétitivité dans son fonctionnement au quotidien. Ainsi, la première édition des Journées Maritimes et Portuaires tenues au mois de janvier, a été l’occasion pour les autorités du Port de Dakar de décliner les grands chantiers pour faire du PAD le ‘’moteur de l’émergence’’.  Selon le Dg du PAD, Aboubacar Sedikh Beye, le Plan stratégique de développement inclusif (PSD) 2019-2023 va permettre « d’améliorer dans un court et moyen terme les performances » du Port de Dakar.

Une meilleure posture pour le PAD. C’est dans ce sillage que les  autorités portuaires s’activent pour rythmer les activités du port de  Dakar. En à croire, Aboubacar Sedikh Beye « le contexte est marqué par une congestion sans précédent, sous l’effet d’une croissance soutenue du trafic qui a fini par atteindre la barre des 18 millions de tonnes de marchandises et des flux de 1.800 camions en entrée et sortie du port ».  D’après lui, en mesurant les véritables enjeux et défis de compétitivité du PAD, il a été conçu un Plan stratégique de
développement inclusif (PSD) 2019-2023 adossé au Plan Sénégal Emergent (PSE). Il indique que dans ce PSD, 25 projets appelés ‘’Quick Wins’’ ont été extraits pour améliorer dans un court et moyen terme les performances du PAD. Selon le Dg du PAD, la réussite de ces ‘’Quick Wins’’ pilotés par des équipes-projets et inscrits dans le programme dénommé la bataille des 6 mois (B6M), marque la première phase d’un plan de transformation plus global de l’outil portuaire. En outre, il ajoute qu’il faut moderniser les opérations portuaires et articuler le renouvellement des équipements à une formation progressive du personnel pour un capital humain qui répond aux exigences pressantes des ports de demain.

Positionner le PAD avec plus de compétitivité

S’exprimant sur l’objectif des Journées maritimes et portuaires, Aboubacar Sedikh Beye  souligne que l’idée est de décliner  la vision du PAD dans le cadre de cette orientation stratégique pour une émergence en 2035. Il s’agit selon lui, de  passer d’un port classique d’embarquement et de débarquement à un port moteur de l’émergence ; c’est-à-dire  que le Port de Dakar soit créateur de valeur ajoutée et  adossé à une zone économique spécial. A cet effet, le Dg du PAD s’est réjoui de la mobilisation des différents acteurs qui interviennent dans les activités du Port de Dakar. Il explique que les armateurs qui sont les premiers clients du port, les manutentionnaires du secteur privé sénégalais et  les transitaires ont marqué de leur présence pour cette première édition des Journées maritimes et portuaires. Il annonce aussi que le PAD vient  de signer avec la douane un accord de partenariat et  avec le CETUD (Conseil Exécutif des Transports urbains de Dakar) dans le cadre de la modernisation du port, notamment une étude sur le plan de circulation du Port de Dakar. Toutes ces actions cumulées feront qu’on pourra dire que  le PAD port  ne s’adosse pas seulement qu’à une clientèle captive, mais s’attèle à créer  le mouvement qui influence les infrastructures logistiques pour que la marchandise soit accompagnée de son lieu de débarquement jusqu’au client final, résume Aboubacar Sedikh Beye. Par ailleurs, le Dg du PAD soutient que pour faire face à la congestion qui porte un coup aux efforts de compétitivité, des solutions conjoncturelles rapides ont été mises à la disposition des usagers. Il s’agit d’un terrain de 5,5 ha pour le dépôt des conteneurs vides et en liaison avec la préfecture de Dakar des opérations de désengorgement ont été menées dans les grandes artères du PAD, pour fluidifier davantage la circulation des biens et des usagers portuaires, liste Aboubacar Sedikh Beye.  Ce dernier précise qu’en dehors de ces mesures prises, le PAD a entamé des négociations avec DP World en vue de la modernisation et de l’expansion de l’infrastructure maritime portuaire notamment le projet de construction du Port de Dakar à NDAYANE. Le site de par sa position géographique garantit d’excellentes conditions d’escales des navires et des marchandises avec des services à forte valeur ajoutée et une parfaite connectivité avec la Côte Ouest-africaine, décrit le Dg du port de Dakar.

 

El Hadji Sady NDIAYE

Administrateur

https://bie.cciad.sn