Forum de la Commission Genre de la CCIAD : La partition des femmes dans la relance économique à travers le PAP2A

 Forum de la Commission Genre de la CCIAD : La partition des femmes dans la relance économique à travers le PAP2A

La Commission Genre et Entrepreneuriat Féminin de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD) a organisé, ce vendredi 1er avril 2022, une journée de réflexion et d’échanges. Les débats ont tourné autour de la partition que les femmes doivent jouer dans la relance économique post-COVID, à travers le Plan d’Actions Prioritaires Ajusté et Accéléré (PAP2A). Les autorités de la CCIAD ont réitéré leur engagement à accompagner davantage les femmes pour qu’elles puissent tirer profit des opportunités.

Le président de la Chambre de Commerce de Dakar Abdoulaye Sow a souligné avoir mis en place la Commission Genre et Entrepreneuriat Féminin pour valoriser davantage le rôle de la femme entrepreneure dans les activités de l’Institution Consulaire.
Il a encouragé la Commission à maintenir le cap afin que la contribution des femmes entrepreneures à la relance de l’économie post-COVID soit mieux connue, plus efficace pour être bien soutenue par l’Etat et les partenaires.
Le président de la CCIAD a indiqué que notre économie a été mise à rude épreuve par la pandémie de COVID 19. Ainsi, des secteurs comme l’hébergement, la restauration et le transport ont été fortement ébranlés. Tirant les leçons de la crise, les autorités étatiques ont, par exemple, érigé la souveraineté alimentaire et pharmaceutique au rang de priorités absolues.
Les besoins de financement de la relance économique se font sentir face à la diminution des ressources internes. Et, le secteur privé national et international est interpellé pour investir davantage dans les nouveaux créneaux porteurs.

Discrimination positive pour l’entrepreneuriat féminin

« Les femmes entrepreneures que vous êtes sont au cœur de cette nouvelle problématique. Vous constituez le levier des micro-entreprises et du secteur informel, base de notre tissu économique, avec une forte représentation dans les sous-secteurs du commerce et de la transformation des produits agricoles », a-t-il déclaré.
Pour réussir notre relance post-COVID et retrouver une croissance soutenue, l’entrepreneuriat féminin doit bénéficier d’une discrimination positive en termes d’appui et de conseil, a insisté Abdoulaye Sow.
« Notre Institution, consciente de ces enjeux, jouera pleinement son rôle en plaidant cette cause sur la base des inputs de qualité en termes de réflexion et d’actions que va lui fournir la Commission Genre et Entrepreneuriat », a-t-il promis.
Pour sa part, la présidente de la Commission Mme Khady Fall Tall a expliqué qu’à travers ce forum, les femmes ont voulu servir de levier à la Chambre de Commerce de Dakar pour lancer ses réflexions.
Pour elle, la CCIAD doit être le premier partenaire de l’Etat pour la réalisation du PAP2A. La Chambre de Commerce est au cœur de l’économie, a-t-elle ajouté.
« Le PAP2A ne doit pas être élitiste », estime-t-elle. C’est pourquoi, Mme Tall trouve judicieux d’organiser cette journée d’échanges autour du PAP2A pour permettre aux femmes qui sont des actrices de développement de mieux connaître ce programme. « Nous voulons nous orienter vers l’autonomisation, vers l’entrepreneuriat féminin avec plus d’outils », a-t-elle assuré.

Renforcer les capacités des femmes

Lors des panels, Mme Ndèye Coumba Fall, experte, a déclaré que les femmes n’ont pas pu bénéficier des fonds COVID-19 parce qu’il y a eu des freins liés à la formalisation.
D’une importance capitale, la formalisation facilite l’accès au financement, la mise en relation avec les partenaires, entre autres opportunités. Il faut renforcer les capacités des femmes par la formation et la formalisation, a-t-elle insisté.
Dans le même sillage, Mme Mame Khary Diène a invité la Chambre de Commerce de Dakar à accompagner les femmes à la normalisation et à la standardisation des produits, afin de faciliter la commercialisation et booster les activités économiques.
Mme Maguette Diouf, responsable au Ministère de l’Economie, du Plan et de Coopération Internationale a présenté les grandes lignes du PAP2A. Un programme censé relancer l’économie post-COVID et offrir des opportunités aux opérateurs et opératrices économiques.

Joseph SENE

Administrateur

https://bie.cciad.sn