Formation : La CCIAD et le PSEJ conjuguent leurs forces en faveur des actrices économiques

 Formation : La CCIAD et le PSEJ conjuguent leurs forces en faveur des actrices économiques

La Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD) et le Programme Sénégalais pour l’Entrepreneuriat des Jeunes (PSEJ) dans le cadre de la convention qui les lie, ont offert des sessions de formation gratuites à plus d’une centaine de femmes entrepreneures de la région de Dakar. En effet, du 11 au 15 avril 2020, ces femmes chefs d’entreprise, porteuses de projets ou membres de GIE ont bénéficié d’un accompagnement complet dans plusieurs domaines liés à la création et au développement d’une entreprise.

L’autonomisation des femmes à travers des formations est une des conditions pour atteindre l’émergence. C’est dans ce cadre que la CCIAD et le PSEJ ont décidé de conjuguer leurs efforts pour garantir un accompagnement à des femmes actrices économiques issues de la région de Dakar. Elles sont chefs d’entreprise, porteuses de projets ou membres de GIE à avoir subi, durant cinq jours, des formations dans la formalisation des entreprises, la tenue de la comptabilité élémentaire, les rouages de la demande de financement, l’accès aux marchés publics et l’emballage, le conditionnement et l’étiquetage. Venu représenter le président de la Chambre de Commerce de Dakar, Abdel Kader Ndiaye, vice-président de l’Institution a insisté sur les raisons qui justifient l’organisation de ces sessions de formation. Il a indiqué, dans son discours, que les Micros, Petites et Moyennes Entreprises (MPME) représentent, en Afrique, près de 90 % des entreprises recensées et emploient majoritairement des jeunes et des femmes. Cet état de fait s’accompagne, dira-t-il, d’une situation économique caractérisée par une crise pandémique, l’introduction et la généralisation des technologie et l’apprêté de la concurrence internationale.

Faire face au chômage endémique des jeunes

Face à ce contexte, il est, selon lui, nécessaire de porter le combat contre les facteurs qui en découlent, à savoir : le chômage endémique des jeunes, la pauvreté et l’immigration clandestine, en trouvant des stratégies de réponse innovantes et en adaptant l’offre aux besoins du monde économique. Pour la Chambre de Commerce de Dakar, la formation apparaît donc comme le premier levier pour disposer d’une main-d’œuvre qualifiée et compétente. Ce qui représente un avantage majeur pour les entreprises, souligne M. Ndiaye. Ce dernier a, ensuite exhorté les femmes bénéficiaires à dupliquer les connaissances acquises dans leurs entreprises respectives. Pour sa part, l’administrateur du PSEJ, Mme Aminata Sall Diallo a dit compter sur les services de la CCIAD pour un accompagnement en faveur des femmes notamment dans la formalisation juridique et administrative (Autorisation FRA, NINEA, registre de commerce). Elle a déclaré par ailleurs que cette dynamique de collaboration avec les Chambres de Commerce illustre parfaitement la volonté de sa structure d’assurer la mutualisation des ressources et expertises dans la perspective d’une coopération plus efficiente au profit d’un écosystème entrepreneurial plus inclusif. Au terme de ces cinq jours de formation, des attestations ont été remises aux femmes opératrices économiques bénéficiaires.

Sanou BADIANE

Administrateur

https://bie.cciad.sn