Formation des jeunes : Le projet DEFI-ARCHIPELAGO sème l’espoir à Kolda 

 Formation des jeunes : Le projet DEFI-ARCHIPELAGO sème l’espoir à Kolda 

La région de Kolda a eu l’insigne honneur d’être choisie parmi les heureux bénéficiaires du projet DEFI-ARCHIPELAGO, une initiative euro-africaine, visant à renforcer les capacités des jeunes, femmes et migrants de retour, en vue de faciliter leur insertion dans les entreprises ou leur entrepreneuriat dans les secteurs porteurs. Financé par l’Union Européenne, le projet constitue une stratégie pour lutter contre l’émigration clandestine. C’est dans ce cadre que la région de Kolda a reçu les partenaires du projet (la CCIAD, l’APEFE, l’ONFP, etc.), durant la mi-Septembre 2020, pour la validation de l’étude-diagnostic sur les filières porteuses retenues pour la formation des cibles. Les partenaires du projet ont ainsi semé les germes de l’espoir dans le Fouladou.  

Projet prometteur en Casamance … La région de Kolda a déroulé, en cette mi-Septembre 2020, le tapis rouge aux partenaires du projet DEFI-ARCHIPELAGO, venus pour la validation de l’étude-diagnostic sur les métiers porteurs, en prélude à la formation des jeunes, femmes et migrants de retour. . .   La région de Kolda est limitée à l’Est par celle de Tambacounda, à l’Ouest par la région de Sédhiou, au Nord par la Gambie et au Sud par la Guinée Bissau et la Guinée Conakry.  Kolda est la partie la plus orientale de la Casamance naturelle composée également des régions de Sédhiou et de Ziguinchor.  Sur le long de la route menant de Tambacounda à Kolda, les attributs de la verte Casamance défilent. En cette  période hivernale, la couleur verte, qui symbolise la luxuriance de la nature au Sud, en saison sèche, par rapport au Nord du pays, étale ses tentacules. 

Germes de l’espoir

Le continuum verdâtre, visible un peu partout, constitue un régal pour les amoureux de la nature. Les cultures de mil, d’arachide, de maïs et de sorgho, qui défilent sur le trajet, autorisent l’espoir de bonnes récoltes.  De même, les partenaires du projet DEFI-ARCHIPELAGO ont semé les germes de l’espoir dans la région de Kolda, durant leur mission.  Codemandeur principal du projet, la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD), a été représentée par Amath Benoît Gaye (conseiller du président Abdoulaye Sow), Abdoul Aziz Sabaly (coordonnateur du projet DEFI-ARCHIPELAGO), Cheikh Moussa Kane, assistant administratif du projet, par ailleurs Chef du Département Intelligence Economique (DIE), etc.  Le demandeur principal, en l’occurrence l’Association pour la Promotion de l’Education et de la Formation à l’Etranger (APEFE), un organisme belge, a été représenté par Bara Ndiaye, le chef du projet DEFI-ARCHIPELAGO. 

Lueurs d’espoir

Pour sa part, l’autre codemandeur, l’Office National de la Formation Professionnelle (ONFP) a eu comme représentant, Ousmane Sène, conseiller technique du directeur général Souleymane Soumaré. En outre, la délégation venue de Dakar était aussi composée de l’expert-consultant Papa Demba Timéra, ingénieur en Aménagement, Environnement et Urbanisme, qui a mené l’étude-diagnostic sur les filières et métiers porteurs dans le cadre du projet. Pour la région de Kolda, qui fait face à des difficultés d’approvisionnement en poisson, c’est l’aquaculture qui a été retenue, révèle Abdoul Aziz Sabaly, le Coordonnateur du projet, au niveau de la Chambre de Commerce de Dakar. Etant loin des côtes, la région du Fouladou peine à satisfaire ses besoins en poisson. Heureusement, des lueurs d’espoir pointent à l’horizon, avec le projet DEFI-ARCHIPELAGO et au regard du potentiel hydrique, un intrant de taille pour l’élevage de poissons et d’autres espèces aquatiques. Chez les hôtes à Kolda, on fonde aussi beaucoup d’espoir sur cet ambitieux projet.  

Joseph SENE

Administrateur

https://bie.cciad.sn