Dégradation du déficit du compte courant : Encourager les secteurs exportateurs et renforcer le contenu local

 Dégradation du déficit du compte courant : Encourager les secteurs exportateurs et renforcer le contenu local

Le déficit du compte courant reste une contrainte de taille pour le Sénégal. Un véritable casse-tête chinois. Lors de la Journée de diffusion des comptes extérieurs du pays, tenue ce jeudi 23 décembre 2021, par visioconférence, le Ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, a souligné qu’il y a eu une forte dégradation du déficit du compte courant en 2020. Parmi les causes, il a cité la baisse des recettes du tourisme en raison des restrictions dues à la pandémie de COVID-19 et la hausse des services en raison des importations pour la mise en œuvre des projets pétroliers et gaziers. Il faut réfléchir sur la soutenabilité du déficit du compte courant, a insisté le Ministre des Finances et du Budget.

Pour renverser la tendance, Abdoulaye Daouda Diallo préconise, entre autres stratégies, d’encourager les secteurs exportateurs et de renforcer le contenu local dans le secteur du pétrole et du gaz. A son avis, il faut également exploiter les opportunités offertes dans le cadre de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAF). Les comptes extérieurs constituent des outils d’aide à l’analyse et à la prise de décision pour les autorités politiques et les acteurs économiques.

Joseph SENE

 

Administrateur

https://bie.cciad.sn