Convention tripartite interconsulaire : Un pôle de développement économique intégré initié par les CCIA de la Casamance

 Convention tripartite interconsulaire : Un pôle de développement économique intégré initié par les CCIA de la Casamance

Mettre en synergie les potentialités économiques des terroirs de la Casamance. C’est sur une telle approche que les Chambres de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture (CCIA) de Kolda,  Ziguinchor  et Sédhiou s’engagent avec la signature de la Convention tripartite interconsulaire actée ce 24 mars à Ziguinchor.

Les CCIA de la région naturelle de la Casamance entendent inaugurer une nouvelle ère de l’environnement économique du Sud du Sénégal avec la Convention tripartite interconsulaire. Ainsi, ce jeudi 24 mars, l’hôtel Kadiandoumagne de Ziguinchor a servi de cadre, pour marquer cette passerelle économique  avec la présence effective des présidents de CCIA de Sédhiou Moussa Souané, de Kolda Mamadou Chérif Diallo, de Ziguinchor Jean Pascal Ehemba et de Dakar Abdoulaye Sow, invité d’honneur de la cérémonie.
Le président de l’Institution Consulaire de Dakar dira toute sa satisfaction « d’être témoin d’un évènement à la fois exceptionnel et original, qui consacre la signature de cette Convention tripartite », entre les différentes CCIA de la zone Sud du Sénégal.
Il estime que les trois Institutions Consulaires  de la Casamance ont réussi « la prouesse d’acter une entente dans un contexte de mutualisation des  ressources régionales, dans le cadre des agropoles et de la territorialisation des politiques publiques, si cher au président de la République, Macky Sall ». Le président de la CCIAD n’a pas manqué d’indiquer que l’agropole Sud, qui intègre les trois régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor, vise à renforcer la valeur ajoutée des produits agricoles issus des productions de la Casamance.
Ainsi, Abdoulaye Sow déclare qu’avec cette Convention tripartite interconsulaire, « moment ne saurait être mieux choisi pour monter en puissance et réussir une telle entente ». Il a réitéré l’accompagnement de la CCIAD dans le cadre de cette Convention tripartite interconsulaire, et souhaite « la démultiplication de cette collaboration consulaire au niveau de toutes les zones, ayant des grappes de convergence, notamment le Centre, l’axe Nord, l’Ouest et l’Est du pays ». De l’avis du président de la CCIAD, cette initiative est trop belle et unique en son genre, et invite les autorités consulaires de la Casamance à être « les vecteurs de sa multiplication », pour développer ladite contrée et partant tout le Sénégal.

Création d’un label ‘’Made Casamançaise’’ et la ‘’Casamançaise des affaires’’ entre autres

Qu’il s’agisse des présidents de CCIA,  Jean Pascal Ehemba, Mamadou Chérif Diallo et Moussa Souané, tous ont affiché leur volonté de traduire en acte les différentes orientations contenues dans la Convention tripartite interconsulaire, lors de la cérémonie. Ainsi, dans le détail sur les axes de collaboration entre les trois CCIA de la  zone Sud, il a été retenu de promouvoir le marketing territorial par la création d’un label ‘’Made in Casamance’’, organiser à tour de rôle la ‘’Casamançaise des affaires’’ et installer des infrastructures économiques le long des corridors Kolda-Ziguinchor Kolda-Sédhiou  et Sédhiou-Ziguinchor.
Dans le souci de donner plus de valeur ajoutée aux spéculations agricoles, les trois CCIA comptent organiser davantage les filières phares (mangue, anacarde, sésame, banane etc.), en coopératives et associations à l’échelle régionale. Dans le même sillage, la Convention mise sur l’approche filière avec les produits non ligneux tels que le ‘’Madd’’, pain de singe et le ‘’Dittakh’’ entre autres.  Par ailleurs, les trois CCIA ont convenu d’accompagner la mise en place d’un centre de formation dédié à l’agropole Sud basée à Ziguinchor et de faire la promotion de l’école des métiers du tourisme sise à Ziguinchor.

El Hadji Sady NDIAYE

Administrateur

https://bie.cciad.sn