Convention CCIAD – PAD pour assurer une meilleure fluidité du trafic au sein du Port de Dakar

 Convention CCIAD – PAD pour assurer une meilleure fluidité du trafic au sein du Port de Dakar

Convention CCIAD- PAD portant sur les activités de pesage public

Assurer une meilleure fluidité du trafic au sein du Port de Dakar

Asseoir une fluidité du trafic, au sein du Port Autonome de Dakar (PAD), passe nécessairement par une meilleure organisation des activités de pesage. Dans ce cadre, la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar en charge du pesage public, a un important rôle à jouer dans cette nouvelle stratégie mise en place pour régler le problème de congestion dans l’enceinte portuaire. C’est là tout le sens de cette convention liant le PAD et la CCIAD. La cérémonie de signature s’est tenue dans le Hall Lamine Niang.

70, c’est le nombre d’années de présence de la CCIAD au niveau du Port de Dakar. Elle se charge notamment du pesage des marchandises débarquées au niveau du PAD. En effet, le décret n°2003-827 du 10 octobre 2003 fixant  les règles d’organisation et de fonctionnement des Chambres de Commerce d’Industrie et d’Agriculture, a confié aux Chambres  consulaires un certain nombre de services parmi lesquels, la prise en charge des activités de pesage public  en vue d’assurer la « sincérité des pesées nécessaires aux transactions économiques ». Dans son discours, lors de la cérémonie de signature, le Président de la CCIAD, Abdoulaye SOW est revenu sur la pertinence et de cette convention jugée « historique ». « Au regard du développement des échanges et de l’augmentation sans cesse du trafic des marchandises au sein de l’espace portuaire de Dakar, il convient de réfléchir sur des initiatives visant à traduire en acte la fluidité des activités du Port Autonome de Dakar » souligne-t-il. La convention va donc porter plus précisément, sur  la gestion du dispositif de pesage de véhicules lourds de transport de marchandises dans l’enceinte portuaire. Face à la congestion grandissante notée au niveau du Port Autonome de Dakar, le besoin est de plus pressant d’organiser certaines activités notamment celle  du pesage public dans l’enceinte portuaire.
Dans ce cadre,  Aboubakar Sédikh Béye, Directeur général du PAD souligne que  cette convention entre dans le cadre du processus de transformation structurelle engagé avec comme vision : «  un port moteur de l’émergence ».  Ce processus vise donc à permettre au port de Dakar de jouer pleinement son rôle dans le développement économique du Sénégal. Il devra donc être engagé avec la participation de l’ensemble des acteurs. «  Ce processus de transformation appelle de nous tous, acteurs portuaires, secteur privé comme public, une démarche concertée et inclusive qui permettra de relever les défis de la compétitivité de notre plateforme » a-t-il plaidé. Par ailleurs, M. Béye estime que ce partenariat reste un « gage de compétitive de nos différents outils de travail ». En outre, le Président Abdoulaye Sow a tenu à préciser que le présent partenariat « englobe toute l’étendue du domaine intérieur de la barrière douanière  et des plateformes concédées ». Par ailleurs,  le président Sow a lancé un appel au personnel de la CCIAD déployé au PAD, « d’agir et, de s’atteler à la bonne mise en œuvre de toutes les actions et orientations contenues dans la convention » pour permettre à l’Instituions Consulaire de relever le défi.

Cette cérémonie de signature s’est tenue sous une forte présence  des acteurs portuaires ainsi que du secteur privé sénégalais. Ce fut, en outre une occasion pour les deux Institutions de mieux affiner les relations historiques qui les lient.

Sanou BADIANE

Administrateur

https://bie.cciad.sn