Conseil d’Affaires CCIAD-Association des exportateurs égyptiens : Relancer les échanges sur l’axe Dakar le Caire

 Conseil d’Affaires CCIAD-Association des exportateurs égyptiens : Relancer les échanges sur l’axe Dakar le Caire

Inaugurer une nouvelle ère dans les relations entre opérateurs égyptiens et sénégalais. C’est en somme, le sens de la présence de la délégation d’hommes d’affaires égyptiens au Sénégal, conduite par la ministre égyptienne du Commerce et de l’Industrie, Mme Nevine Gamea. Pour traduire en acte, cette volonté affichée de renforcer les échanges sur l’axe Dakar, le Caire, un protocole d’accord a été signé entre la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD) et l’Association des exportateurs égyptiens.

Le décor en cette matinée du 8 juillet, dans la Capitale sénégalaise,  laisse présager de lendemains meilleurs entre opérateurs économiques égyptiens. La ministre du Commerce et des Pme du Sénégal, Mme  Aminata Assome Diatta, son homologue d’Egypte Mme Nevine Gamea, ministre du Commerce et de l’Industrie, opérateurs économiques sénégalais et égyptiens, réunis dans une même salle, pour discuter de nouvelles orientations pour développer les échanges commerciaux. Sur ces échanges, Mme  Aminata Assome Diatta, a plaidé,  la nécessité d’instaurer une « solide coopération » susceptible d’aboutir à de bonnes relations économiques entre le Sénégal et l’Egypte. En effet, parlant du niveau des échanges, la ministre du Commerce et des Pme du Sénégal, indique qu’en  2020, dans ses échanges commerciaux avec l’Egypte, les importations du Sénégal ont atteint  les 19 milliards de F CFA contre 454 millions pour les exportations sénégalaises vers le Caire.  Ainsi, d’après le ministre du Commerce du Sénégal, cette situation ne reflète pas les ambitions des deux Etats. Ainsi, elle a plaidé pour un renouveau dans les relations entre  les deux secteurs privés. Mieux, elle est d’avis qu’il ’’ faut aujourd’hui, dépasser le partenariat de circonstance et instaurer une solide coopération par une réelle volonté d’aboutir à des bonnes relations économiques’’. Pour sa part,  Mme Nevine Gamea soutient que,  les deux gouvernements devront créer les conditions nécessaires pour ce renouveau dans les relations économiques et commerciales entre les deux Etats, en balisant la voie.  Elle a proposé un examen des obstacles qui entravent le développement des échanges entre les deux pays, dans le souci d’un  renforcement des efforts pour l’intégration économique.

Mise en place du Conseil d’Affaires pour booster les échanges

Pape Ibrahima Diagne, Vice-président de la CCIAD et co-président du Conseil d’affaires sénégalais et son homologue égyptien Khaled El Miqati, ont paraphé l’accord de la mise en place d’un Conseil d’Affaire entre les deux pays. Selon le vice-président de la CCIAD, la mission du Conseil d’Affaires ne sera autre que de booster le partenariat commercial entre l’Egypte et le Sénégal, pour le porter au niveau des relations politiques et diplomatiques qui sont excellentes. Dans la même lancée, Khaled El Maqati soutient que les deux gouvernements ont balisé le chemin pour le secteur privé, afin qu’il joue son rôle sur les aspects économiques. Il en appelle à un développement en Afrique, par le biais des entreprises et par ricochet des entrepreneurs économiques.

El Hadji Sady NDIAYE

Administrateur

https://bie.cciad.sn