Clôture séminaire Défi-Archipélago sur l’Entrepreneuriat : Vingt  jeunes outillés  pour entreprendre

 Clôture séminaire Défi-Archipélago sur l’Entrepreneuriat : Vingt  jeunes outillés  pour entreprendre

Ils peuvent dorénavant mieux structurer leurs idées de projet et se lancer dans l’entrepreneuriat. Ils, ce sont les vingt jeunes sélectionnés dans le cadre du programme DEFI-Archipélago financé par le Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne (UE) en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière.

Après 72 heures de formation pour revisiter les arcanes de l’entrepreneuriat, les jeunes sélectionnés ont eu droit à des attestations qui couronnent les enseignements pour réussir  dans les futurs projets.
C’est le pas accompli par le programme Défi-Archipélago dont la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture est bénéficiaire pour promouvoir l’emploi des jeunes. Selon Abdel Kader Ndiaye, vice-président de la CCIAD, qui s’adressait aux jeunes « au cours de ces trois jours, vous avez été amenés à visiter avec l’aide des formateurs les différentes étapes de la création d’entreprises, les responsabilités et modalités d’organisation de chaque type d’entreprise, le plan d’affaires qui doit soutenir votre projet de création d’entreprise ».
Mieux, il poursuit pour dire que « Il s’est agi donc de vous montrer comment faire pour monter votre entreprise, quel intérêt avez-vous à mûrir votre idée de projet, l’importance du plan d’affaires, comment il est structuré ».
En outre, le vice-président de la CCIAD ajoute  que « de la documentation, des orientations vous ont été partagées notamment, avec la mise à votre disposition les formes juridiques des différentes entreprises, les canevas de plan d’affaires des différentes structures de financement des projets d’entreprises de jeunes ».
Ainsi, Abdel Kader Ndiaye, au nom du Président de la CCIAD, Abdoulaye SOW, a  adressé ses sincères remerciements à « l’Union Européenne (UE) pour avoir bien voulu mettre en place en collaboration avec la CPCCAF, un projet novateur pour la formation des jeunes dans des métiers porteurs et susciter l’émulation en eux dans la création d’entreprises ».
Il fait  également le plaidoyer dans  l’accompagnement des partenaires techniques et financiers, dont l’UE  pour l’amélioration du dialogue public privé dans le cadre du développement de l’Enseignement Technique et la Formation  professionnelle (ETFP). A cet, il soutient que « les Chambres Consulaires vont saisir toutes les opportunités pour promouvoir la création d’entreprises, leur accompagnement dans leur processus de développement à travers l’amélioration de son dispositif d’appui et la mise en place de nouveaux services offerts dédiés notamment à l’entrepreneuriat jeunes ». A ces derniers, il dira « OSEZ, TENTEZ, CREEZ et BATTEZ-VOUS pour améliorer vos perspectives d’avenir, le bien-être de nos communautés et de notre pays ».

Invite aux jeunes à entreprendre

Le manager d’Archipélago, Paolo Baldan de passage au Sénégal, a félicité les récipiendaires de la formation. Il estime qu’il y a de l’espoir parce que ces  jeunes formés à l’entrepreneuriat pourront bénéficier de l’accompagnement de la CCIAD, pour intégrer le marché du travail  comme employé ou en créant leur propre entreprise.
Dans le même sillage, Abdoul Aziz Sabaly, Coordonnateur du programme Défi-Archipélago au sein de la CCIAD et par ailleurs, Chef du Département Formation & Insertion professionnelle, invite les jeunes à se lancer dans la création d’entreprises et à travailler en synergie.  Il donne en exemple le secteur de l’aviculture où il y a des  niches à exploiter et réitère l’accompagnement de l’institution consulaire de Dakar à concrétiser les idées de projets des jeunes.

EL Hadji Sady NDIAYE

Administrateur

https://bie.cciad.sn