Cartes de paiement et porte-monnaies électroniques : Pour une utilisation accrue

 Cartes de paiement et porte-monnaies électroniques : Pour une utilisation accrue

Les membres de l’APBEFS ont plaidé, lors de la troisième rencontre trimestrielle au titre de l’année 2021, avec le directeur national de la BCEAO pour le Sénégal, pour le renforcement des mesures d’incitation en faveur d’une utilisation accrue, par les consommateurs, des cartes de paiement et des porte-monnaies électroniques auprès des commerces de biens et services.

S’agissant de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT), les directeurs généraux des établissements de crédit ont fait part des mesures déjà mises en œuvre et réitéré leur ferme engagement à renforcer leurs dispositifs internes, suivant le plan d’actions défini en rapport avec les Autorités compétentes, précise le communiqué de la Direction Nationale de la BCEAO pour le Sénégal.
Au titre de la gestion des risques opérationnels, l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers du Sénégal (APBEFS) a fait part des mesures prises en vue d’une meilleure synergie d’actions entre les établissements de crédit.
Enfin, les directeurs généraux des banques ont pris connaissance du bilan du dispositif d’approvisionnement de leur clientèle, à leurs guichets, en billets de petites dénominations et en pièces de monnaie, mis en place en relation avec la BCEAO en 2019. Ils se sont engagés à mettre en œuvre les recommandations formulées par la Banque Centrale, ajoute le communiqué.
Dans ce cadre, ils ont souligné la nécessité de renforcer les mesures d’incitation, notamment tarifaires, en faveur d’une utilisation accrue, par les consommateurs, des cartes de paiement et des porte-monnaies électroniques auprès des commerces de biens et services.

Joseph SENE

Administrateur

https://bie.cciad.sn