Autonomisation des femmes : La Chambre de Commerce de Dakar renforce les capacités des opératrices économiques  

 Autonomisation des femmes : La Chambre de Commerce de Dakar renforce les capacités des opératrices économiques   

La Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD) en collaboration avec le Programme Sénégalais pour l’Entrepreneuriat des Jeunes (PSEJ) vient de démarrer une session de formation de 5 jours en faveur des femmes opératrices économiques de la région de Dakar. Il s’agit de les outiller dans plusieurs domaines liés à la création et au développement de leurs entreprises. Des experts vont, ainsi former ces femmes afin d’accroître leurs connaissances et la compétitivité de leurs différentes structures.

« Aujourd’hui, moins de 1 % des femmes ont accès aux marchés publics… », a déclaré Pape Ibrahima Diagne, vice-président de la CCIAD et président de la Section Agricole.
Ce qui, selon lui, donne tout son sens à ce séminaire de formation en faveur des femmes opératrices économiques dans le but de les renforcer dans des domaines-clés, à savoir : la formalisation des entreprises, la tenue de la comptabilité élémentaire, les rouages de la demande de financement, l’accès aux marchés publics et l’emballage, le conditionnement et l’étiquetage. Ces sessions de formations animées par des experts « rompus à la tâche » vont contribuer, de l’avis de M. Diagne, à renforcer la résilience des micros entreprises et des PME qui sont « l’épine dorsale et le moteur de l’Economie », a-t-il souligné dans son discours.

Renforcer la résilience des femmes

Cheikh Moussa Kane, point focal du programme au niveau de la Chambre de Commerce de Dakar et par ailleurs, chef du Département Appui-Conseil aux Entreprises (DACE), a souligné que les femmes bénéficiaires de ces formations seront mieux outillées pour faire face à la crise engendrée par la pandémie de COVID-19 et la guerre Russo-Ukrainienne dont les conséquences sur le plan économique commencent à se faire sentir.  Il s’agit d’une centaine de femmes porteuses de projet, qui ont des entreprises individuelles ou qui sont membres de GIE, a-t-il précisé.
Pour sa part, Mme Maimouna Diagne, présidente fondatrice de la Plateforme Africaine pour l’Autonomisation des Femmes a remercié la CCIAD pour la tenue de ce séminaire.
Elle a ensuite insisté sur le besoin pressant des femmes en matière de connaissances entrepreneuriales. Elle a aussi fait savoir que les femmes présentes à ce séminaire et qui sont issues de toutes les communes de la région de Dakar évoluent dans tous les secteurs économiques.
Ces bénéficiaires, outillées au sortir de ces formations, vont servir, selon elle, de relai auprès des autres femmes opératrices économiques de leurs zones. La première session de formation axée sur les procédures de création d’une entreprise, a été animée par Mbaye Chimère Ndiaye, secrétaire général de la Chambre de Commerce de Dakar.

Sanou BADIANE

Administrateur

https://bie.cciad.sn